Panier 0 articles - 0.00€ 0
0 articles - 0.00€ 0

Biographie
Laurent Jauffret
Pêcheur professionnel

56 ans, marié, 2 enfants

L’aventure commence en 1988 ou je rentre comme représentant chez la c.a.p (canne à pêche) qui est à cette époque la le plus gros grossiste en matériel de pêche français, par exemple c’était le distributeur de grandes marques telles que Mitchell, Garbolino, Mustad, Zebco, d.a.m et bien d’autres. C’était une époque où il y avait des magasins de pêche partout, en moyenne une cinquantaine par département, et les mentalités étaient très différentes d’aujourd’hui, en effet on pêchait pour s’alimenter et le mot « no kill » n’était pas encore en vogue !!! les techniques étaient aussi différentes, la pêche aux leurres n’existait pas ou si peu, c’était le début des techniques modernes de la carpe et la pêche reine était la pêche au coup, globalement nous pratiquions très simplement avec du matériel assez rustique, les stars de l’époque se nommaient Jean-Pierre Fougeat, Jean Desqué, Albert Drachkovitch, Henri Limousin ou André Terrier, l’ami Berlioux commençait juste à se faire un nom et Pierre Sempé n’était connu que par une poignée de pyrénéens.

Et moi dans tout ça, je suis un jeune papa qui joue au rugby, à la pétanque et qui va peu à la pêche !! Je découvre à cette époque l’Irlande et ses brochets, la pêche au coup de compétition qui me passionnera pendant des années, la truite…je m’en fous royalement !!

Il faut savoir qu’à cette époque, les magasins sont petits voire très petits mais il y en a partout, il y a aussi des bars pêche, des coiffeurs pêche et même des boucheries pêche !!! les mailles sont ridicules et les quotas très élevés, malgré cela le poisson abonde et la pêche est facile, comme quoi en étant très objectif, c’est bien la qualité du milieu et non les règles contraignantes qui font la richesse d’une rivière.

3 ans plus tard, je quitte la c.a.p qui vient d’être rachetée par un groupe financier pour une nouvelle aventure chez Garbolino le dernier fabricant français de cannes à pêche encore en activité. En 1991 c’est l’invasion de l’Europe par les produits Coréens et je peux vous dire que chez Garbolino, nous ne faisons pas les fiers car les pêcheurs et les magasins se fichent pas mal d’acheter des produits français, ils veulent du prix…ah société de consommation quand tu nous tiens !!! Je m’en souviens très bien le catalogue Garbolino faisait seulement 6 pages et nos produits étaient 30% plus chers que les copains de l’époque, comme on dit ça forge le caractère !!

Monsieur Serge Trafikant, le directeur à cette période était ce que j’appelle un vrai patron et il décide d’investir dans l’humain, la carpe ce sera Dominique Audigué, le carnassier Michel Naudeau et le coup Robert Berlioux, quand à la truite nous lançons deux projets un peu fous, faire une canne appâts naturels avec Pierre Sempé (ce sera la fameuse grise) et une gamme de cannes à mouche avec Jean-Marc Chignard qui vient de fonder JMC, au contact de ces champions, je vais beaucoup apprendre et progresser et ce dans toutes les techniques, je dois dire que je tombe amoureux de la pêche à la Sempé et c’est donc à ce moment la que les pêches de la truite deviennent pour moi obsessionnelles !!

A la fin des années 1990, monsieur Trafikant me confie un projet, mettre au point une gamme complète de cannes à truite qui serait le reflet du savoir faire made in France, ce sera la collection Oxygène, avec l’aide de l’ingénieur de la maison, Alain Bouchot, j’apprends à dresser un cahier des charges, à mettre au point une canne à pêche et dieu sait que c’est complexe. La collection Oxygène sera un immense succès, beaucoup d’entre vous m’en parlent encore aujourd’hui, c’est bien là que commence ma carrière de « truitologue », grâce à mon métier de commercial, j’ai la chance de beaucoup voyager et d’ainsi découvrir les rivières à truite françaises et européennes en accumulant de l’expérience, pendant toutes ces années chez Garbolino, je mettrai deux autres collections au point, les Horizon et les Extrêmes et entre ces trois collections, il se sera vendu environ 6 000 cannes à truite haut de gamme portant ma signature, oui ce fut une aventure fabuleuse et tous ces pêcheurs heureux de pratiquer avec nos produits nous rendaient fiers !!

Début des années 2000, lors d’une visite commerciale à Tarbes, je fais la connaissance d’un pêcheur local, Pepito Romero, celui-ci vient d’attraper une truite énorme sur le Gave et en discutant, il me présente un montage que je n’avais jamais vu jusque-là, un flotteur, une chevrotine et un bas de ligne avec deux nymphes dont une en potence, pourquoi ce jour-la je me suis dit « tiens ça a l’air rigolo, faudrait que j’essaye » je n’en sais rien mais ce qui est sur c’est que l’aventure toc à la nymphe a commencé ce jour-la. Au début je fis plein d’erreurs, je me compliquais les choses même si les résultats étaient bons, et puis il y eu le deuxième déclic parce que comme je n’en faisais pas assez, j’avais décidé de passer le diplôme de moniteur guide de pêche, lors  des cours à l’école d’Ahun, j’appris qu’un message pour être efficace doit être clair et concis et que grosso modo, si je voulais que mon toc à la nymphe ait des adeptes, je devais rendre la technique accessible au plus grand nombre. 15 ans plus tard, je pense pouvoir vous dire avec un peu de fierté que j’ai atteint mon objectif et voir tous ces pêcheurs se régaler au bord des rivières en pêchant au toc à la nymphe me remplit de joie !!

2012, Garbolino est racheté par un groupe financier et je décide de reprendre ma liberté en m’installant agent commercial, je distribue aujourd’hui des marques prestigieuses comme Delalande, Navicom, Hearty Rise, Colmic, Fun Fishing, Lucky Craft en parallèle je participe à la mise au point des cannes truite Hearty Rise et je fais avancer mon toc à la nymphe, la technique devient plus épurée, plus simple pour l’initiation et mes stages affichent complet !!

En 2018 je fais la connaissance de Rémi Vicente qui veut se remettre à la pêche lors d’une animation, il tombe « amoureux » du toc à la nymphe et après quelques sorties me propose un nouveau défi, faire un vrai film sur la technique. Au départ je ne suis pas plus emballé que ça, il faut dire que des films j’en ai fait plus de 30 dans ma carrière et j’ai l’impression d’avoir fait un peu le tour de la question, mais Rémi me parle un langage auquel je ne suis pas habitué, il veut que l’on fasse un film ou l’image et la narration de la philosophie du toc seront le fil conducteur avec un vrai pro nommé Patrick Ouriet, nous tournerons tout au long de la saison 2019 et je peux le dire maintenant, cette manière de filmer a été une vraie révolution pour moi, et visiblement pour vous aussi parce que vous avez été plus de 1000 jusqu’à maintenant à avoir acheté et apprécié le DVD.

Mars 2020, nous vivons une chose insensée, un confinement cette période de semi isolement me permet de passer du temps sur les réseaux sociaux et de discuter avec vous du toc à la nymphe, les questions affluent sur mes pages, des conversations fabuleuses aussi et dans toutes ces conversations revient toujours la même question « ou puis je trouver les produits pour pêcher comme toi au toc à la nymphe ?? ». J’ai donc décidé de franchir le pas et de créer une marque et un site internet dédié au toc à la nymphe, d’une part pour que ma fille Clara qui fait des efforts incroyables pour retrouver une vie après son terrible accident de voiture se replonge dans la vraie vie à travers cette activité, d’autres parts parce qu’aujourd’hui le toc à la nymphe est devenue une vraie technique et il est grand temps de lui consacrer des produits appropriés. Comme cela coule de source, je me suis associé avec Rémi Vicente qui est devenu un ami au fil du temps, il s’occupera de son cœur de métier, la communication allez donc voir ce qu’il est capable de faire sur son agence Arôme Communication, bien sûr je m’occuperai des produits et surtout de vous guider au mieux dans vos choix, quand à Clara, c’est elle qui gérera les commandes.

Merci à tous mes amis qui m’encouragent dans cette voie, merci à mes détaillants qui seront partenaires dans cette aventure, et oui vous trouverez nos produits à la fois sur notre site de vente en ligne et à la fois chez nos détaillants !!

Si je regarde derrière moi, je pourrais me considérer comme un dinosaure, j’ai  vu le commerce de la pêche changer au fil des années avec des magasins plus grands et un choix immense, j’ai vu arriver internet avec ses bons et ses mauvais côtés, les sites marchands, les réseaux sociaux et l’égocentrisme qui va avec…j’ai vu aussi les rivières se dégrader pendant 20 ans d’où mon implication pendant 20 ans dans mon Aappma, je vois aussi avec optimisme depuis 5 ans une prise de conscience de tous les acteurs de la rivière pour améliorer la qualité de l’eau, le futur sera beau si la jeunesse s’implique réellement dans la défense de nos rivières, j’en suis certain et je vous donne rendez vous dans 10 ans pour la suite de cette vie de passion dans l’univers de la pêche !

 

Laurent Jauffret
Laurent Jauffret

 

Laurent Jauffret, pêche au toc a la nymphe
Laurent Jauffret, pêche au toc a la nymphe