07
Mai

Bien pêcher avec les nymphes du moment

Vous me posez tous les jours sur mes pages Facebook et sur le site, des questions concernant le choix des nymphes et j’en suis ravi, croyez moi mais vos choix sont souvent guidés par le poids et le volume des nymphes et non par la saisonnalité et c’est à mon avis une grosse erreur, essayons d’y voir plus clair !!

On va faire simple, nous sommes à fin avril, début mai, il commence à y avoir de la nourriture (larves) dans l’eau et vous pouvez me croire, nos amis les poissons vont commencer par manger ce qu’il y a le plus dans l’eau et en ce moment si vous regardez bien, vous allez vite vous rendre compte que globalement sur nos rivières françaises, c’est la saison du…porte-bois !!

Vous savez ces charmantes petites bestioles que l’on trouve dans un fourreau de pierre ou de bois sont non seulement une friandise pour nos amies les truites mais un apport de protéines essentielles à leur survie, mai est pour moi le grand moment de la saison pour pêcher avec des nymphes imitant les porte bois autrement nommées trichoptères et je vous expliquer comment je procède.

Tout d’abord, il est essentiel de savoir les reconnaître au stade ailé, c’est-à-dire quand nos bestioles sont passées du stade de larves à insectes ailés volant au-dessus de l’eau , avec un peu d’habitude ils sont très faciles à visualiser, quand ils volent on dirait qu’ils ont 4 ailes courtes et ils donnent une impression de trapu contrairement aux éphémères avec leurs grandes ailes et leurs corps allongés, alors à ce moment, lorsque notre larve se transforme et remonte vers la surface pour s’envoler, il va être le moment de pêcher au toc à la nymphe avec les bonnes imitations.

Dans la collection, j’ai deux nymphes qui sont parfaitement adaptées, la VERTE et la CREME, pour choisir la couleur, je fais deux choses, je ramasse un porte bois et je regarde sa couleur en brisant l’étui, puis je regarde la couleur des bestioles qui volent, il ne me reste plus qu’à choisir, c’est aussi simple que cela !! Puis je vais choisir ma profondeur de pêche simplement en observant mon environnement, pas d’insectes ailés, je pêche à ras le fond avec un bas de ligne court afin que l’olivette mette ma nymphe en place très rapidement, plein d’insectes ailés sur l’eau, j’allonge mon bas de ligne pour donner de la souplesse et je règle ma ligne pour pêcher décollé, quand je vous dis que mon toc à la nymphe est basé sur la logique et l’observation…Dernier point important le choix de la taille de la nymphe, là aussi que de la logique, il suffit d’observer la taille des porte bois au fond de l’eau puis de choisir le plus gros que vous voyez, brisez le fourreau et regardez si la larve à commencé à se transformer, cela vous donnera la bonne indication sur la taille de nymphe à choisir.

Je vous souhaite un splendide mois de mai, période faste et magique pour notre toc à la nymphe et à très bientôt au bord de l’eau.

 

Nymphe_CREME_Toc_a_la_nymphe_laurent_jauffret
Nymphe CRÈME
Nymphe_VERTE_Toc_a_la_nymphe_laurent_jauffret
Nymphe VERTE